INTERVIEW – Retour sur l’utilisation des HoloLens à l’ENS Rennes

Publié le : 

décembre 13, 2021

Par : 

Théo

Interview avec Yann MACE, SUNI Manager, ENS de Rennes

Yann MACE, ingénieur en mécanique et manager de SUNI, une plateforme technologique experte en procédés de fabrication en Bretagne, œuvre pour la diffusion des savoirs technologiques dans cette région de France en créant un lien entre l’enseignement, la recherche et le tissu industriel local.

Avec son équipe, ils tirent parti du casque de réalité mixte HoloLens 2 afin de mettre en place des contenus pédagogiques auprès des étudiants de SUNI. Un outil permettant un apprentissage en toute autonomie. Et une nouvelle manière de rendre les métiers de la mécanique attrayants auprès des jeunes talents.

Quelle est la mission de la plateforme SUNI? Quel était le contexte qui a initié le projet de réalité mixte au sein de SUNI ?

« SUNI (Sciences Usine Numérique Innovation) est une plateforme qui créer une liaison entre le monde académique et le monde industriel. Nous avons un label PFT (Plate-Forme Technologique) qui nous ait délivré par le Ministère et qui a deux vocations : de transférer les résultats de l’activité de recherche vers le tissu économique pour créer de la valeur économique et sociale ; et d’être à la fois innovateur et diffuseur pédagogique.

Pour mettre en œuvre ce deuxième point, nous nous sommes rapprochés des équipes Synergiz.  Nous souhaitions travailler les usages des outils de la réalité augmentée pour de la formation et la formation dite de demain. Depuis 2017, on travaille avec l’INSA de Rennes, l’IUT de Rennes et l’Université de Rennes 1 autour d’un projet nommé FABREAL et, dans le cadre de l’Appel à Manifestation d’Intérêt AMI 2017, du projet DESIR (Développement d’un Enseignement Supérieur Innovant à Rennes).   Ensemble, nous avons mis en place un groupe de travail à vocation pédagogique pour développer des innovations avec des outils numériques pour l’enseignement en conception et fabrication. Dans ce contexte, le groupe de travail souhaitait mettre en place différents concepts notamment de Cloud Manufacturing : l’enseignement à distance ou l’enseignement en s’appuyant sur ces nouvelles technologies numériques. »

Pourquoi avoir identifié la réalité mixte comme la solution ?

« Nous avons ciblé la réalité mixte comme une brique technologique avec le casque de réalité mixte HoloLens 2 et Microsoft Dynamics 365 Guides : une solution à la fois simple et ergonomique pour mettre en place du contenu pédagogique.

Les filières de l’industrie ne sont pas tout le temps les plus attrayantes, malgré des fonctions et métiers vraiment intéressants. On a des applications, des secteurs d’activité, où tous les jours on est amené à faire des choses différentes mais nous avons du mal à attirer les talents. A travers ces outils numérique, on souhaite aussi rendre la mécanique plus attrayante. »

Concrètement, comment utilisez-vous HoloLens et Dynamics 365 Guides dans le monde de l’enseignement ? Comment cela a-t-il changé les pratiques ?

« Nous utilisons HoloLens 2 avec Microsoft Dynamics 365 Guides pour concevoir et mettre en œuvre des capsules de réalité augmentée.

Nous avons mis en place des TP (Travaux Pratiques) de 4 heures durant lesquels les étudiants sont amenés à utiliser les HoloLens 2 à deux reprises pendant 10 à 15 minutes. Ils sont généralement organisés par groupes de 4 à 6 personnes. 1 étudiant porte le casque et manipule la machine sur lequel il est positionné – il suit les instructions apparaissant dans son champ de vision au travers les HoloLens 2 et complète la procédure étape par étape. Pendant que ses camarades suivent ses actions en temps réel via une retransmission de la scène sur un écran TV.

Ces outils sont sources de motivation et d’une belle dynamique de groupe chez les jeunes ; leur offrant un apprentissage en toute autonomie. L’enseignant bénéficie ainsi d’une certaine souplesse en terme de surveillance et se décharge de petites tâches de formation basique, qui peuvent être aussi répétitives. »

« Nous voyons une réelle application de l’usage des HoloLens 2 dans l’enseignement. Cela va permettre aux étudiants de venir découvrir le matériel de façon autonome. L’étudiant va être en mesure d’utiliser les HoloLens 2 avant un cours, découvrir un vocabulaire technique lié à un environnement machine, pour pouvoir ensuite venir en TP (Travaux Pratique) et être capable de travailler plus rapidement sur des points à valeur ajoutée. L’enseignant se décharge d’explications basiques et l’étudiant s’autoforme : c’est un gain de temps pour tous. »

Comment voyez-vous l’avenir avec ces outils numériques ? Pour quelle(s) utilisation(s) ?

« C’est un outil nécessaire à l’avenir. Aujourd’hui il y a de moins en moins d’heures de formation en technique. Et nous voyons une réelle application de l’usage des HoloLens 2 dans l’enseignement. Cela va permettre aux étudiants de venir découvrir le matériel de façon autonome. L’étudiant va être en mesure d’utiliser les HoloLens 2 avant un cours, découvrir un vocabulaire technique lié à un environnement machine, pour pouvoir ensuite venir en TP (Travaux Pratique) et être capable de travailler plus rapidement sur des points à valeur ajoutée. L’enseignant se décharge d’explications basiques et l’étudiant s’autoforme : c’est un gain de temps pour tous.

Il y a aussi un autre enjeu : celui de faire passer des règles d’information comme par exemple des consignes de sécurité. Former une vingtaine voire une trentaine de personnes dans l’année est chronophage. Si une formation déjà toute faite est disponible via les HoloLens 2 ; le nouvel arrivant n’aura qu’à se vêtir du casque, suivre les instructions pas à pas et répondre à des quizz interactifs. L’avantage c’est que l’on a des rapports et des retours sur la qualité de nos formations via Microsoft Dynamics 365 Guides.

Nous sommes convaincus que les usages vont se développer, tout en étant aussi conscient qu’on ne va demander à un étudiant de travailler 4H avec les HoloLens 2. Nous apprenons en marchant. On est conscient qu’il faut trouver les bons rythmes d’usage par rapport à des applications d’enseignement. Nous sommes toutefois convaincus que c’est un outil qui nous permettra d’être attractif par rapport aux jeunes. »

Un mot sur la collaboration avec Synergiz ?

« Nous avions également à cœur de travailler avec un partenaire local. Nous sommes très contents de l’accompagnement fournis par Synergiz. Nous avons été bien accompagné et bien conseillé pour pouvoir avancer sur le sujet. La solution est aussi très ergonomique : une fois l’installation informatique de faite, ce fût très facile de prise en main. »

A propos de SUNI :

SUNI est une plateforme technologique experte en procédés de fabrication. SUNI est née du rapprochement de l’ENS Rennes et des lycées Marcellin Berthelot de Questembert et Joliot Curie de Rennes. Elle s’adosse au laboratoire de recherche GeM de Nantes. Elle facilite l’accès aux procédés de l’Industrie du Futur en Bretagne.

SUNI mène différentes actions telles que : des actions d’animations et de conseils en animation, de la formation continue, des études techniques et scientifiques, et des projets collaboratifs de type R&D. Une question en fabrication, nous sommes à votre écoute.

Partagez l’article :

Derniers articles :